Eric Fassin, contributeur de Mediapart

Mediapart est un site français spécialisé dans les actualités de toute nature. Fondé en 2008 par Edwy Plenel, Gérard Desportes, François Bonnet, Laurent Mauduit et Marie-Hélène Sméjian, il fait partie des leaders dans la catégorie des médias d’actualité tout en ligne. Certifié et reconnu par la Commission Paritaire des Publications et des Agences de Presse (CPPAP) comme étant un service de presse en ligne d’informations politiques et générales, il initie en 2009 la création d’un syndicat composé de médias d’informations tout en ligne.

eric duval mediapart

Le siège social de l’organe est en France à Paris, au 8 Passage Brulon dans le 12ème arrondissement. Ayant fait partie des premiers à casser le code de l’information entièrement gratuite sur Internet, Médiapart fait figure de précurseur dans le domaine des abonnements en ligne pour l’accès à des contenus de journaux, et a atteint depuis 2010 son équilibre économique. Au mois de mars 2019, le site d’informations en ligne comptait 150 000 abonnés et il a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 13 800 000 euros. Avec comme directeur de publication Edwy Plenel, il publie des articles rédigés d’une part par ses équipes et d’autre part par les utilisateurs-contributeurs appartenant à son club. Ce site est connu pour les enquêtes très poussées qu’il réalise, et qui lui ont notamment permis de jouer un rôle clé dans de grandes affaires polémiques tels que l’affaire Benalla, l’affaire Cahuzac ou encore l’affaire Woerth-Bettencourt. Eric Fassin travaillant à Mediapart, fait partie de ses contributeurs les plus actifs.

Eric Fassin, un scientifique pour aider à mieux comprendre la société

Eric Fassin est un professeur de sociologie, spécialisé dans les questions sur le genre et la sexualité. Intervenant au laboratoire d’études de genre et de sexualité à Paris-Ouest, il a également été professeur invité à l’université de Genève de 2014 à 2016. Il publie depuis plus de 30 ans des articles scientifiques et des dossiers sur des sujets socio-politiques, ayant notamment porté sur le communautarisme, l’homosexualité, l’avortement ou encore la médecine traditionnelle. Il a également contribué à des ouvrages scientifiques, tout comme il a publié à titre personnel des livres. En tout, c’est donc plus de 200 publications qui sont à mettre à son actif, aussi bien via des maisons d’édition pour des ouvrages papier, que via des médias en ligne.

Mediapart et Eric Fassin, des sujets entre politique et sociologie

Au nombre des articles qu’il a publiés sur le média en ligne Médiapart, Eric Fassin a notamment consacré en 2017 plusieurs écrits à la xénophobie. Entre autres, on peut évoquer la très marquante série Le Procès politique de la solidarité. Un peu plus tôt, « C’est l’abstention imbécile ! » – Les leçons de l’élection de Donald Trump ou encore La Xénophobie à tout prix avaient déjà abordé le sujet. La tendance de ces articles se comprend aisément, quand on sait que son tout premier article sur la plate-forme, publié en 2008, était intitulé Trop (noir ou femme), ou pas assez ? et témoignait déjà de la volonté de l’auteur de comprendre tous les courants de pensées et systèmes de valeurs des sociétés humaines. Lorsqu’il publiait donc en 2011 Les paradoxes du « mariage trans », en 2013 Abolir la prostitution, ou lutter contre l’immigration ? ou plus récemment en 2019 Le « politiquement correct » et les médias, il s’inscrivait toujours dans la même dynamique.

Spécialiste des questions sociales et politiques, le sociologue français Eric Fassin propose à travers ses articles en ligne un regard plus approfondi sur des sujets actuels, mais dont la plupart des gens n’ont qu’une vague idée. A l’internaute qui n’a pas toujours le temps de parcourir des dossiers entiers pour s’informer, il propose donc des faits et des analyses pour mieux comprendre son monde.


Mediapart, Eric Cantonna et la Corrida

eric duval mediapart

Togo football: Kossi Agassa dévoile tout !

eric duval togo

Mediapart dévoile l’amour d’Eric Cantona pour la corrida

La corrida est un spectacle consistant essentiellement en un affrontement entre un homme et un taureau. A l’issue de cet affrontement, au cours duquel le taureau essaie de se débattre du mieux qu’il peut, il est généralement mis à mort, même si dans certains cas il peut être grâcié. Cette activité à mi-chemin entre sport et culture relève de certaines traditions à domination espagnole. Encore appelée tauromachie, elle est donc très pratiquée en Espagne, mais également dans une partie de la région du Midi en France, et dans certains pays de l’Amérique latine, tels que l’Argentine, le Mexique ou la Colombie.

eric duval mediapart

Véritable show rassemblant des milliers de spectateurs autour de l’arène, la corrida a souvent lieu lors de festivals ou d’événements communautaires régulièrement programmés. Parmi les fans de la tauromachie, on retrouve des personnalités publiques telles que Manuel Valls ou Eric Cantona. La passion de ce dernier pour la corrida a justement été abordée dans un article publié par Mediapart. Qui est Eric Cantona et comment vit-il sa passion pour la corrida ? Que retenir de l’article de Mediapart ?

Eric Cantona : du football au cinéma

Dans les années 1990, un joueur de football français évoluant sous les couleurs de Manchester United fait les choux gras des tabloïds anglais. Son nom : Eric Cantona. Pour ses frasques en dehors du terrain, ainsi que pour ses coups d’éclat sur le rectangle vert, le fantasque joueur offensif fait la une à de nombreuses reprises lors de ses années de gloire à Leeds United puis à Manchester United. Alors que son parcours en France avait évolué en dents de scie entre les clubs de foot d’Auxerre, Bordeaux, Marseille ou encore Montpellier (où il découvre la corrida en 1990), son séjour anglais fut couronné d’un véritable succès. Vers la fin de sa carrière, il prépare déjà sa retraite en apparaissant dans le film Le bonheur est dans le pré d’Etienne Chatilliez. C’est alors face aux caméras qu’il se construit une nouvelle réputation après sa retraite sportive en 1997. A ce jour, il a déjà joué dans plus d’une vingtaine de films et publicités.

Eric Cantona dans Médiapart : ne pas se cacher de sa passion pour la corrida

Les propos relayés par Mediapart dévoilent une passion d’Eric Cantona que d’aucuns n’auraient peut-être pas soupçonnée. Cela paraît d’autant plus insoupçonnable que des figures publiques telles que Brigitte Bardot ou Gérard Depardieu s’étaient ouvertement opposées à l’activité objet de la passion de l’ancien chouchou d’Old Trafford. Mais pour Eric the king, il n’est pas question d’avoir honte parce que l’on est touché par la corrida et que l’on en apprécie le spectacle. Il considère ainsi qu’il ne faut pas se cacher d’aimer la corrida, et que de toute façon, son objectif n’est pas d’avoir une passion validée par tout le monde. Ces propos viennent confirmer des éléments publiés il y a déjà plusieurs années (en 2008) à travers un article paru dans le journal Liberation. L’opinion du footballeur dénote qu’il faut savoir assumer les choses que l’on aime, même si elles peuvent parfois sembler contraires à la façon de faire de la plupart des gens. Il conclut d’ailleurs à juste titre en s’adressant aux personnalités publiques qui, selon lui, devraient avouer sans gêne lorsqu’ils aiment la tauromachie.

Même si certaines personnes ont une opinion négative de la corrida, cette activité a encore beaucoup de fanatiques, même parmi les personnalités publiques, comme le confirme ce qu’on a pu lire d’Eric Cantona sur Médiapart. Il indique notamment dans ses propos qu’en matière de corrida, c’est l’image qui compte, et que le mystère ressenti en ce moment ne saurait être décrit par des mots. N’est-ce pas là le symbole d’une passion sincère ?


Eric Fassin, contributeur de Mediapart

eric duval mediapart

Présidentielle 2015: L’OIF répond au CAP 2015

eric duval afrique