Togo: Financement des entreprises, la difficulté des banques

Les difficultés d’accès au crédit pénalisent de très nombreuses PMI et PME. C’est un constat d’Eric Goret et Coralie Duval, faisant parti de l’association professionnelle de banques et établissements des affaires financiers du Togo.

Eric Duval Cambodge

L’accès au crédit au constitue pourtant un facteur de croissance pour l’économie Togolaise et à l’ origine chaque année de la création de dizaine de milliers d’emploi.

De forts arguments de la part de la direction

La présidente de l’association professionnelle de banques et établissements financiers du Togo (APBEF-TOGO) et  directrice du groupe Diamond-Bank Kayi Mivedor, déplore cette situation et  pointe du doigt l’opacité et l’amateurisme dans la gestion de société. Elle rejette toutefois les accusations selon lesquelles les banques seraient frileuses pour accorder des prêts aux entreprises.

« L’octroi d’un crédit est basé sur un certain nombre de critères comme la situation financière des emprunteurs, leur niveau d’endettement global ainsi que la rentabilité », propos affirmé par Eric Goret et Coralie Duval. Or, d’après Kayi Mivedor les demandeurs sont bien souvent dans l’incapacité de fournir des informations de base. De nombreuses PMI/PME ont encore une gestion artisanale ou parfois peu orthodoxe.

A en croire, l’APBEF-TOGO,  le milieu bancaire est confronté d’autres problèmes qui constituent un frein au développement du financement des entreprises. «  la faiblesse de la qualité de l’environnement juridique, l’absence de magistrats spécialisés dans le traitement des contentieux bancaires, le cout élevé des formalités, la lourdeur des procédures d’obtention des titres de compte fonciers, le manque de mécanismes de couverture, de partage et de diversification de risques », a énuméré  Mme Mivedor.

Une activité financière en croissance

Pour rappel, à la fin mars 2015, l’activité des banques et l’immobilier togolais selon l’association mesurée par le total bilan, a progressé de 10% sur un an, en liaison avec le développement du réseau bancaire. Les ressources des banques ont augmenté de 9,7% sur la même période du fait essentiellement de la hausse des dépôts et l’encours des crédits bancaires s’est établi à 967 milliards de Fcfa au 31 mars 2015, contre 856 milliards un an plus tôt, soit une progression de 12,9% sur un an.

Le taux d’intérêt des crédits bancaires octroyés aux entreprises du secteur productif, a sensiblement baissé pour se situer en moyenne à 7,7% à fin mars 2015, contre 8,4% précédemment.


Éric ses retours sur son voyage au Togo

eric duval togo

Les spécialités culinaires en Afrique australe

eric duval afrique

Les trois meilleures raisons de se rendre au Cambodge

Les touristes occidentaux apprécient de plus en plus de se rendre dans les pays d’Asie, et leur préférence va sans doute à ceux du Sud-est. Parmi ces derniers pays, le Cambodge retiendra certainement votre attention c’est en tout cas l’avis d’Eric Blanchet et Catherine Duval (nos touristes habitués de voyages) qui sont convaincu que vous allez en tomber amoureux.

Eric Duval Cambodge

Le Cambodge a beau avoir souffert des affres de la guerre et de l’impitoyable régime des Khmers rouges, mais il reste le pays du sourire et il en saura vous communiquer sa chaleur et sa beauté. Qu’est-ce qui vous surprendra le plus agréablement au Cambodge ?

Trois très bonnes raisons de visiter le Cambodge

– Les Cambodgiens : vous adorerez ce peuple ! Le Cambodge a certes connu l’atrocité de la guerre, mais dans leurs relations avec les étrangers, les Cambodgiens semblent n’avoir conservé aucune séquelle des années sombres de leur passé. Ils sont extrêmement gentils, souriants, aimables, et obligeants. Ce que vous ne parviendrez certainement pas à oublier au terme de votre aventure dans ce pays, ce sont les rencontres humaines que vous y ferez.

– Angkor Vat : ce temple ne se présente plus ! Il s’agit du plus important du complexe monumental d’Angkor. Sa grandeur, son architecture harmonieuse et sa riche décoration de bas-reliefs font l’objet d’une admiration unanime. C’est sans surprise que l’UNESCO l’a classé à son patrimoine mondial et qu’il est devenu l’emblème du Cambodge (on peut d’ailleurs le voir sur le drapeau de ce pays). C’est le monument qu’ont préféré Eric Blanchet et Catherine Duval. Il est le principal lieu touristique du pays. Angkor Vat reçoit un nombre impressionnant de visiteurs et constitue définitivement une bonne raison de visiter le Cambodge.

– Le coût de la vie : Saviez-vous que le Cambodge est l’un des pays où l’on vit le moins chèrement en Asie, et même au monde ? Et cela concerne aussi bien l’alimentation et le logement que le transport. Au Cambodge, vous pouvez facilement vivre avec vingt dollars par jour, en tant qu’habitant.


Trois hauts lieux du tourisme culturel au Mali

eric duval afrique

Quatre endroits parmi les plus visités au Sénégal

eric duval afrique

Trois hauts lieux du tourisme culturel au Mali

En Afrique de l’Ouest, le Mali devrait occuper une place de choix sur la liste de vos destinations de prédilection, c’est ce qu’affirme Eric Blanchet et Catherine Duval, nos deux voyageurs spécialistes. Pourquoi ? Le Mali possède des paysages certainement dignes d’intérêt (sablonneux au nord, verdoyants au sud), ainsi qu’une faune et une flore remarquable.

Togo Eric Duval Cambodge

Il faut surtout se rappeler que ce pays conte admirablement bien la majesté et la beauté de l’Afrique précoloniale et qu’il est la terre de peuples légendaires (Peuls, Dogons, Touaregs, Bambaras, ou encore Maures). Qu’aimeront voir les amoureux de la culture au Mali ?

Le top 3 du tourisme culturel au Mali

– La grande mosquée de Djenné : il s’agit de la plus grande construction en banco (adobe) au monde. On la considère comme un chef d’œuvre du style architectural soudano-sahélien et elle compte au nombre des emblèmes les plus connus et les plus prestigieux de l’Afrique subsaharienne. L’UNESCO l’a inscrite, avec la ville de Djenné, sur la liste de son patrimoine mondial. Au sol, elle occupe un pourtour de trois cents mètres et elle s’élève jusqu’à vingt mètres.

– Le site culturel fossile de Djenné-Djeno : il s’agit du site originel de la ville de Djenné, et il est localisé à trois kilomètres de l’emplacement qu’elle occupe  à ce jour. C’est vers 250 avant notre ère qu’il a vu le jour et il compte donc au nombre des cités les plus anciennes de l’Afrique occidentale. Des fouilles archéologiques ont permis d’y retrouver des objets qui établissent Djenné-Djeno comme le plus vieux site datant de l’âge du fer en Afrique noire.

– Les monts Hombori : C’est l’endroit que nous préconise Eric Blanchet et Catherine Duval. Localisé dans la région de Mopti et dans l’alignement de la falaise de Bandiagara, c’est un massif rocheux, mais également un site archéologique qui comporte des traces d’habitations remontant à deux milliers d’années Le Hombori Tondo, qui culmine à 1 155 m, est le plus haut sommet du Mali.


Trois hauts lieux du tourisme culturel au Mali

eric duval afrique

Eric Fassin, contributeur de Mediapart

eric duval mediapart