Le plein potentiel de l’Afrique à libérer

L`Afrique, berceau de l`humanité et foyer de la population la plus jeune du monde, a une occasion historique de réaliser son plein potentiel, en partageant notre prospérité potentielle, en renforçant la croissance économique, en promouvant et en ancrant les idéaux démocratiques.  Notre continent est à un tournant, un moment déterminant où nous devons conduire un programme qui concrétise une vision commune d`intégration, de coopération, de collaboration et de leadership engagé.  C`est l`heure de l`Afrique; nous ne pouvons pas nous permettre de rater cette occasion en or de la placer au centre de la politique et de l`économie mondiales tout en améliorant le sort de nos peuples et de nos pays.  Nous avons déjà un plan solide pour l`avenir, comme prévu dans l`Agenda 2063 de l`Union africaine – L`Afrique que nous voulons.

Eric Duval Afrique

Les marchés africains doivent communiquer entre eux pour que le commerce et l’investissement fonctionnent.  Nous devons assurer des connexions transparentes grâce aux interactions interhumaines, aux TIC et au transfert de connaissances à travers le continent.  Le développement des infrastructures matérielles doit également être soutenu par des liaisons ferroviaires, routières, aériennes et fluviales en Afrique.  Mwarim Julius Nyerere a dit un jour : « Nous, les Africains, ainsi que de nombreuses nations non viables, serons sans précédent internationalement plus forts qu’ils ne le sont aujourd’hui.

Pour que cela se produise, l’Afrique doit assumer davantage de responsabilités pour financer son développement et  ses programmes.  La mobilisation des ressources intérieures est un complément stratégique  à l’investissement étranger et à l’aide publique au développement.  En particulier, nous devons tirer parti de l’économie bleue pour accélérer le développement de l’industrie minière.  Les femmes doivent également être pleinement habilitées à jouer un rôle global dans tous les aspects du développement de l’Afrique.

Tirer parti des talents africains est une caractéristique de mon mandat.  Le succès collectif de l’Agenda 2063 est de créer un pouvoir humain indomptable pour résoudre les défis de l’Afrique.  Tous les citoyens africains méritent une vie inoffensive et digne pour promouvoir la justice sociale et  son potentiel.  Je suis convaincu que nous pouvons non seulement incarner ensemble la fierté et la dignité, mais continuer à construire un continent qui est également le centre de la paix et de la stabilité.

Afin de mettre notre population à l`abri du besoin extrême, nous devons explorer la diversification des compétences et la couverture sanitaire universelle.  .  Il est maintenant temps d’aider l’AUC à atteindre son plein potentiel en Afrique, unie par une vision africaine indépendante qui promet une vie meilleure pour tous.

Eric Duval Afrique

Qui est Roch Marc Christian Kaboré au Burkina Faso?

Le président Kaboré a été arrêté par des militaires en fin de matinée du 24 janvier  et détenu à la caserne. Le coup d’État n’a pas  été annoncé immédiatement en raison des négociations en cours entre la Francafrique et l’armée pour trouver un compromis depuis son arrestation. La nouvelle personnalité influente du pays est le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiva. 

 Pourquoi la Francafrique a-t-elle négocié ? 

 1 Ce coup d’État n’a pas été organisé par la Francafrique comme initialement prévu, mais par certains militaires burkinabé qui n’étaient pas impliqués dans le plan de la Francafrique. 

 2 Quand elle renonce, elle négocie car il y a trois aspects à gérer.  Guinée, Mali, Burkina Faso. 

 3 Si la Francafrique perd également le Burkina Faso, les soldats ivoiriens prendront également le pouvoir à Abidjan. Un effet domino se produit, conduisant Macky Sall au Sénégal (sur notre photo, le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba, une nouvelle personnalité influente au Burkina Faso). ● Revenons en arrière pour comprendre ce qui se passe aujourd’hui. 1 Rappelons les nombreuses publications  sur le président burkinabé depuis l’année dernière. On lui a demandé de nettoyer autour de la Garde présidentielle et de la caserne. Parce qu’il y a eu un vrai coup au-dessus de lui. Ce coup d’État a été planifié par la Francafrique. Pourquoi ? Parce que le président Kaboré s’est vraiment mis à travailler pour son pays. Il n’était donc plus confiant. Il a dû être libéré. Peu importe que vous soyez debout ou allongé. Fin juin 2021, le  président Kaboré a limogé le ministre de la Défense Sheriffsey, qui jouait le double jeu, valorisant les dangers du gouvernement. En fait, il faisait partie d’un complot. Le président Kaboré a également eu l’occasion de limoger son ministre de la sécurité, Ousseni Compaoré. Raison officielle : « Une attaque meurtrière du jihad mène à une manifestation »

Eric Duval Afrique
PARIS, FRANCE – NOVEMBER 12:France’s President Emmanuel Macron (R) and President of Burkina Faso Roch Marc Christian Kabore (L) pose for the photographers on the steps of the Elysee Palace, in Paris on November 12, 2021. World leaders and dignitaries are gathering in Paris for multilateral gatherings at the Paris Peace Forum and the Paris Libya Conference. (Photo by Antoine Gyori/Corbis via Getty Images)

Après cela, le président Kaboré reprend  le ministère de la Défense  et devient son propre ministre de la Défense. Il est épaulé par le  ministre des Armées, Aimé Barthéle mon Simporé. C’est lui qui est apparu à la télévision nationale le lundi matin 24 janvier et a dit quelque chose avec prudence. Ce n’est pas la seule chose. En octobre 2021, il opère quelques changements à la tête des Forces de défense et des Forces de sécurité. Il succède au général Moïse Mingou, chef de l’armée. Il nommera à sa place le Major Gilbert Wedraogo. Il a également nommé le major Marie Omar Herman Bambala, chef d’état-major de la gendarmerie nationale, et le colonel Usmane Uedraogo, chef d’état-major de l’armée de l’air. Cependant, le serpent entêtant Francafrique trouve rapidement une autre taupe pour diriger le coup et reprend les affaires. Le coup d’État contre Kaboré a été reporté car Assimi Goita vient de limoger le président et le premier ministre par intérim et de remplacer les cartes du Mali. […] 

 La Francafrique s’est coincée au Mali il y a quelques jours et a passé un marché avec le président Kaboré. Francafrique appelle le président Watara de  Côte d’Ivoire à diriger les sanctions de la CEDEAO contre le Mali. Watara dirige une machine  pour punir le Mali, mais refuse de se donner la priorité. Il y a  plus de 3 millions d’Ivoiriens, alors que 4 millions de Mariens vivent en Côte d’Ivoire. Ces Mariens constituent les électeurs d’Uatara en Côte d’Ivoire. Ce sont eux qui votent à chaque fois pendant l’élection. Par conséquent, il a suggéré que Francafrique demande au président du Faso de se présenter. C’est le président Watara qui est chargé d’inciter la CEDEAO francophone et d’autres dirigeants au Ghana. Le Nigeria est contrarié par les États-Unis à propos de la diplomatie française. Ce qui s’est passé, la Francafrique demande au président Kaboré de prendre la tête des sanctions contre le Mali. Cependant, le président Kaboré hésite. En retour, la Francafrique lui donne des informations sur lui et les militaires qui veulent renverser  son gouvernement. Le président Kaboré accepte l’accord. Il va au sommet de la CEDEAO, il est plus vicieux contre le Mali que Ouattara lui-même, le vrai coursier qui exécute ce complot contre le Mali… 

 Le président Kaboré a arrêté le lieutenant-colonel Emmanuel Zongrana et sept autres soldats à Ouagadougou. Ils ont été officiellement accusés d’avoir tenté un coup d’État. Les procureurs militaires ont informé les habitants que le lieutenant-colonel Zongrana et sept autres soldats ont été arrêtés pour avoir tenté de déstabiliser le système de la République et ont été accusés par des membres du gang. La Françafrique était la seule dans l’armée du Burkina Faso à sacrifier ses sbires, et sa mission était de faire un coup d’État contre le président Kaboré. Quand la Francafrique est coincée selon ses intérêts, il n’hésite pas à sacrifier ses esclaves domestiques. Le lieutenant-colonel Zongrana a été sacrifié et paie le prix de la trahison du système de son pays. 

 En conclusion, le président Kaboré est aux mains des militaires depuis le matin du 24 janvier. Pendant longtemps, la Francafrique a continué à négocier avec les militaires pour trouver un compromis. L’armée 
 a annoncé un coup d’État à la télévision le lundi 24 janvier.


HLUHLUWE UMFOLOZI : UNE RÉSERVE CACHÉE AUX MILLE ET UNE SPLENDEURS

 A Durban, à l’ouest du magnifique parc d’iSimangaliso, dans la province du KwaZulu Natal en Afrique du Sud, il y a un trésor, la réserve d’Hluhluwe Umfolozi. Destination moins prisée des touristes que les réserves avoisinantes, elle recèle pourtant de nombreuses merveilles, comme ses collines de savane qu’occupe le Big Five.

Que faire à Hluhluwe Umfolozi ?

Le safari est l’activité incontournable en Afrique du Sud

La formule la plus populaire auprès des voyageurs est le safari à la journée. Si vous ne souhaitez pas utiliser votre propre véhicule, une excursion guidée d’une durée variant de 3 à 9 heures au choix vous est proposée. Départ à l’aube pour le safari de jour afin d’avoir la chance d’apercevoir des animaux qui sortent de l’ordinaire. Des safaris de nuit sont aussi disponibles pour découvrir d’autres espèces. Si l’univers aquatique vous attire, des croisières en bateau sont également accessibles sur l’estuaire Santa Lucia, classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les aventuriers peuvent opter pour un safari d’une à sept nuit(s) pendant lequel des guides expérimentés vous conduisent au coeur de la savane sud-africaine. Vous découvrirez des endroits de rêve et en apprendrez un peu plus sur l’histoire et la culture de l’Afrique du Sud. Et puis, le lever du soleil sur la savance n’a pas d’égal.

Enfin, le Grand Zululand Safari, c’est l’un des meilleurs spots. Pendant quelques jours, vous partirez à la découverte du Big Five (éléphant, lion, buffle, léopard, rhinocéros noir), ferez des promenades en bateau et sur la plage et pourrez voir des animaux comme le guépard et l’éléphant pour une expérience vraiment unique.

Où se loger à Hluhluwe Umfolozi ?

Pour le logement, la réserve met à la disposition de ses visiteurs des tentes de safari typiques, des huttes (pour davantage d’intimité), des chambres dans des chalets ou encore des logdes (pratiques si vous partez en famille).

Un voyage dans la réserve d’Hluhluwe Umfolozi ne laisse personne indifférent. Son ambiance zen et surtout, la richesse éblouissante de sa faune, de sa flore et de ses paysages méritent véritablement qu’on s’y attarde.

Il existe aussi d’autre réserve en Afrique. Kénya, Cameroun, RDC etc

Arabie Saoudite et Sénégal. Une relation qui dure

Eric Duval Afrique

Une relation de confiance

Le ministre saoudien des Affaires étrangères saoudien, avait assuré que son pays voulait « renforcer » ses relations avec le Sénégal.

La volonté de l’Arabie Saoudite est de « renforcer les relations séculaires » avec le Sénégal. Ils évoquent une coopération touchant « tous les domaines ».

Aucune indication n’a été fournie sur l’objet de cette visite du chef de la diplomatie saoudienne et plusieurs sources officielles ont indiqué ignorer son programme.

Malgré tout, il n’empêche que, jusqu’ici, les relations entre Dakar et les nations arabe, sont restées embryonnaires. Malgré des relations anciennes, la faiblesse des échanges entre le Sénégal et les pays du Maghreb en témoigne. Du chemin a été parcouru et le futur a l’air brillant

AFP

Sénégal: la NBA avais ouvert son premier centre de formation en Afrique

Eric Duval Afrique

Souvenez-vous. La Ligue nord-américaine de basket avait inauguré au Sénégal, son premier centre de formation sur le continent africain. Une première sur le continent

La première promotion était composée de douze joueurs sélectionnés lors de tests réalisés avant l’installation. De nouvelles installations, construites en collaboration avec l’ONG américaine Seed-Project, qui a notamment formé l’international sénégalais de Minnesota Gorgui Dieng. Qui est toujours en activité aujourd’hui

« Ce jour est important pour l’essor du basket en Afrique », a expliqué l’ancien vice-président de NBA Afrique, chargé du développement, Amadou Gallo Fall.

« Notre centre de formation va offrir aux étudiants un entraînement de qualité internationale et une éducation qui vont leur permettre se réaliser sur les terrains et dans la vie », avais-t-il ajouté.

La NBA a déjà lancé trois centres de formation, ou académies, en Chine (Hangzhou, Jinan, Urumqi), une en Inde et une en Australie.

Aujourd’hui, le centre est toujours ouvert. D’ailleurs va accueillir une future pépite Diaby Cheick

Le Togo, une exception sur le continent africain

Un pays sous la tutelle d’un homme

Eric Duval togo

Héritier d’une famille au pouvoir depuis plus de 50 ans, le président togolais Faure Gnassingbé, confronté à une contestation populaire sans précédent pour demander son départ, fait figure d’exception parmi ses pairs ouest-africains, tous issus de l’alternance démocratique.

Eric Duval Afrique

« Le Togo est le seul pays de la Cédéao (Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest) à ne pas avoir connu de véritable alternance démocratique », relève ainsi le politologue Gilles Yabi.

« Le régime actuel s’inscrit dans la continuité de celui du père, qui fut l’un des plus brutaux que le continent africain ait connu », poursuit ce spécialiste de l’Afrique de l’Ouest. « Au-delà des réformes (constitutionnelles, ndlr), les Togolais veulent un véritable changement ».

Faure Gnassingbé a succédé en 2005 à son père, le général Eyadéma – qui a régné sans partage durant 38 ans – avec le soutien de l’armée, au terme d’élections ayant entraîné des émeutes sanglantes dans ce petit pays francophone de sept millions d’habitants. 

Il a depuis été réélu à deux reprises en 2010 et 2015, lors de scrutins très contestés par l’opposition.

Avec la Gambie, le Togo était le seul membre de la Cédéao à avoir rejeté la proposition d’une limite au nombre de mandats présidentiels à l’échelle régionale, lors d’un sommet commun à Accra en mai 2015.

Après des alternances pacifiques comme au Bénin ou au Ghana, la révolution populaire au Burkina Faso, Lomé et Banjul étaient ainsi perçus comme les « mauvais élèves » d’une région souvent citée en exemple sur un continent où nombre de dirigeants s’accrochent au pouvoir. 

Le sort de Yahya Jammeh fut scellé en décembre 2016, lorsque la Cédéao est intervenue militairement pour chasser celui qui dirigeait la Gambie d’une main de fer depuis 22 ans et refusait de reconnaître sa défaite à la présidentielle.

Au Togo, les organisations des droits de l’Homme continuent à dénoncer des cas de tortures, d’arrestations arbitraires, de musellement de la presse et de l’opposition. Mais contrairement à son ancien homologue gambien, Faure Gnassingbé, actuel président en exercice de la Cédéao, « n’est pas isolé » et jouit du soutien de ses pairs, estiment des experts.

Le président de la Commission de l’organisation, Marcel de Souza, s’est rendu discrètement à Lomé pour rencontrer l’opposition mercredi, après plusieurs jours de manifestations massives et pacifiques dans le pays.

– Diplomatie internationale –

Et en dehors de quelques chefs d’Etats à la retraite comme le Nigérian Olusegun Obasanjo et le Ghanéen Jerry Rawlings, qui ont affiché leur soutien avec la population togolaise, aucune voix ne s’est élevée dans la sous-région ces derniers jours.

« C’est le silence radio », commente Comi Toulabor, directeur de recherche au LAM (Les Afriques dans le Monde) à Sciencespo Bordeaux. Ses voisins « ferment les yeux car pour beaucoup, les problèmes sécuritaires et le risque terroriste ont pris le pas sur tout le reste », estime le chercheur.

De son côté, le régime togolais a joué l’apaisement par rapport aux précédentes manifestations populaires réprimées dans le sang – les violences qui avaient suivi l’élection de 2005 avaient fait au moins 500 morts selon l’ONU – en autorisant les marches du 6 et 7 septembre.

Il a également tendu la main à ses détracteurs en proposant à la veille des rassemblements une réforme pour limiter les mandats présidentiels et instaurer un scrutin à deux tours – ce que réclame depuis 10 ans l’opposition.

« En tant que président de la Cédéao, Faure Gnassingbé essaie de faire oublier le caractère peu démocratique de son régime et se montre très actif sur le plan de la diplomatie internationale », selon M. Yabi.

Le chef de l’Etat multiplie l’organisation de sommets internationaux, comme celui de l’Union africaine sur la sécurité maritime en octobre 2016, le forum annuel AGOA (Croissance et Opportunités de Développement en Afrique) en août dernier, et enfin le sommet Afrique-Israël prévu en octobre, reporté sine die.

Lomé, avec son port en eau profonde et son nouvel aéroport international, se rêve en hub régional et courtise les investisseurs étrangers, séduits par un taux de croissance annuel à 5% et la quiétude sociale qui a longtemps prévalu malgré le chômage massif chez les jeunes et la pauvreté qui touche plus de la moitié de la population.

L’ancienne puissance coloniale française ne s’est pas exprimé non plus depuis le début des mouvements populaires. Interrogé par l’AFP, le Quai d’Orsay a dit « avoir suivi avec attention les événements des dernières semaines ».

Comme toujours la diplomatie française reste à l’affut « La France appelle à un esprit de responsabilité et de consensus pour mettre en oeuvre la révision constitutionnelle », a-t-il commenté de manière laconique. 

Croissance démographique en Afrique

Les différents aspects de la démographie constituent des paramètres qui peuvent avoir des impacts positifs comme négatifs sur un pays ou un continent entier. Influençant un certain nombre de décisions, il s’agit pourtant de paramètres difficilement contrôlables. Découvrez-en un peu plus sur la croissance démographique en Afrique.

Eric Duval Afrique

Croissance démographique et Eric Duval en Afrique

D’après une étude financée par la Fondation Gates et réalisée par l’Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME), il faut s’attendre à un pic de la population mondiale dès 2064 (9,7 milliards d’habitants contre 7,7 milliards aujourd’hui). Ce pic devrait être suivi d’une rechute jusqu’à 8,8 milliards d’habitants en 2100.

Pendant ce temps, l’Afrique verrait sa population tripler et donc passer d’1 à 3 milliards à la fin du siècle. Parmi les dix pays qui seraient les plus peuplés du Continent en 2100, le Nigéria, la RDC, l’Éthiopie et la Tanzanie sont déjà connus.

Il faut soulever que parmi ces 4 pays, le Nigéria est censé devenir le deuxième pays le plus peuplé du monde, juste derrière l’Inde. Cette croissance démographique induit une croissance remarquable du secteur immobilier puisqu’il y a de plus en plus de monde à abriter.

À ce sujet, Eric Duval Afrique a su se faire une place de choix dans ce domaine en pleine émergence.

Quels sont les facteurs qui justifient cette croissance démographique en Afrique ?

Cette évolution paradoxale de la population africaine s’explique par deux principaux phénomènes. Premièrement, le nombre de naissances est quatre fois plus élevé que le nombre de décès. Deuxièmement, la fécondité est relativement élevée, bien qu’elle soit passée à 4,5 en 2017 contre 5,5 enfants il y a 20 ans.

D’ailleurs, même si la fécondité se retrouvait miraculeusement à 1,6 enfant sur le continent, la population ne cessera de croître sur des décennies jusqu’à atteindre 1,6 milliard en 2050. Il se trouve que la réputation du continent le plus jeune que l’on attribue à l’Afrique est bien réelle.

La majorité de sa population est faite de jeunes, notamment de personnes en âge de procréer. Il en résulte que même si chacune de ces personnes ne faisait que peu d’enfants, la croissance démographique serait toujours au rendez-vous.

Eric Duval Afrique

Le Rwanda, nouvelle destination de safari en Afrique

Riche en parcs nationaux, paysages verdoyants et animaux sauvages, le Rwanda s’ouvre de plus en plus aux visiteurs. En effet, 25 ans après le génocide qui a déchiré sa population, le pays aux mille collines voit son secteur touristique se développer d’année en année, devenant une destination privilégiée pour les voyageurs du monde entier.

Continuer la lecture de « Le Rwanda, nouvelle destination de safari en Afrique »

Prix Nobel de la paix 2019 : l’Éthiopie en voie de reconstruction

Abiy Ahmed, Premier ministre de la République fédérale démocratique d’Éthiopie, a reçu, ce vendredi 11 octobre 2019, le prix Nobel de la paix. C’est avec beaucoup de fierté que le peuple africain accueille cette récompense, signe d’espoir et d’encouragement pour le développement de l’Éthiopie.

Continuer la lecture de « Prix Nobel de la paix 2019 : l’Éthiopie en voie de reconstruction »

Le top 10 des destinations touristiques en Afrique

L’Afrique attire de plus en plus de touristes grâce à la richesse et la diversité de sa nature. Que ce soit pour y côtoyer des animaux sauvages ou admirer des paysages époustouflants, c’est la destination touristique idéale. Voici les 10 destinations incontournables pour profiter de cette diversité.

L’Afrique attire de plus en plus de touristes

Selon l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), 67 millions de visiteurs se sont rendus en Afrique en 2018, soit 7 % de plus qu’en 2017. Cette augmentation s’explique par l’intérêt grandissant des touristes pour l’écotourisme, c’est-à-dire un tourisme centré sur la découverte de la nature. Parmi les destinations les plus prisées, les « incontournables », qui ont toujours attiré les touristes, restent en haut du classement :

Continuer la lecture de « Le top 10 des destinations touristiques en Afrique »